vendredi 31 mai 2013

Certains prieront, pas moi !

A chaque catastrophe, il y a des gens qui se tournent vers leurs dieux pour prier. 
C'est ceux là même qui n'auront rien prévu et qui se trouveront désemparé lorsque le moment sera venu. En désespoir de cause et ne sachant pas quoi faire, ils iront dans les églises ou les mosquées pour s'en remettre à Dieu.

Je ne suis pas religieux, je suis humaniste. L'humanisme est né avec l'homme. Ce sentiment d'appartenir à une même espèce est plus fort qu'une quelconque religion. Nous avons tous écrit au plus profond de nos gènes un instinct de survie. La religion et la politique nous ont fait croire qu'il suffisait de s'en remettre à Dieu ou à un gouvernement pour être sauvé. Mais la religion n'a jamais sauvé les chrétiens, les musulmans ou les juifs lors des grandes catastrophes. Les politiciens n'ont jamais sauvé qu'eux mêmes.

Vous devez faire confiance en vous-même et en vos proches, familles, amis, voisins. N'attendez pas un miracle qui ne viendra pas. Vous devez vous battre, pour vous, pour votre famille, pour tous ceux qui vous connaissent. Retrouvez l'instinct de survie qui est enfoui dans vos gènes. L'homme est fort, il est doté de ressources dont il ne connait même pas l'existence. Certains ont put survivre dans des conditions extrêmement difficiles (en pleine mer, sur une ile déserte, dans la jungle) et ce n'est ni la religion, ni un gouvernement qui les a aidé à survivre.

jeudi 30 mai 2013

Le survivalisme au niveau de la ville

Le maire d'une ville pourrait très bien préparer sa ville à faire face à une éventuelle catastrophe en prenant quelques mesures simples et peu coûteuses.

Tout d'abord, inventorier les sources d'eau et creuser au moins un puits s'il n'y a pas de source d'eau. Toujours dans le même esprit, équiper les bâtiments municipaux de récupérateurs de pluie et de purificateurs d'eau. D'autres solutions pourraient être envisagées pour stocker de l'eau, que ce soit de l'eau potable ou de l'eau pour entretenir les jardins et les potagers.

Planter des arbres fruitiers à la place des arbres qui ne servent à rien. Cela fera plaisir aux grands comme aux petits, les pauvres pourront se nourrir gratuitement de fruits frais et lorsqu'il y aura pénurie alimentaire on sera bien contant de disposer de fruits.

Un petit bassin d'élevage de poissons sur la commune ainsi qu'un élevage de petits animaux comme les poules, poulets et lapins permettraient aux habitants de disposer d’œufs frais, de poissons et de viandes. Si aucune entreprise privée n'est intéressée pour s'en occuper même avec l'aide de la mairie, la mairie pourrait très bien prendre en charge la totalité du projet.

Les stocks de médicaments, de couvertures et autres objets pour la survie pourrait être entreposés dans un local de la ville. La police municipale et certains agents municipaux pourraient avoir des consignes à appliquer lors de la venue de telle ou telle catastrophe.

Les endroits où s'abriter pourraient être recensés par la mairie. Des conseils pourraient être donnés aux habitants. Il ne s'agit pas de dépenser beaucoup pour ce projet mais chaque année les mairies dépensent beaucoup d'argent pour le sport, les associations, etc. et lors d'une éventuelle catastrophe, il n'y aura rien de prévu et les habitants n'auront qu'à crever ou se démerder pour survivre.

Le gouvernement est prêt à payer pour créer des emplois précaires afin de baisser le chômage

Le président de la République a répété son objectif, mercredi à Rodez : baisser le nombre de demandeurs d’emploi d’ici la fin de l’année, et même tout au long de 2014. Il reste le seul à y croire. L’Unédic, l’organisme qui indemnise les chômeurs, anticipe au contraire une hausse de l’ordre de 128.700 personnes en catégorie A l’an prochain. L’OCDE et la Commission européenne vont dans le même sens.

Mais François Hollande est prêt à tout pour obtenir son objectif. Il compte déjà sur les emplois d’avenir réservés aux moins diplômés (25.000 aujourd’hui, selon l’Elysée) et il promet que l’objectif de 100.000 sera atteint en fin d’année. Le chef de l’Etat mise aussi sur les autres emplois subventionnés, soit 440.000 recrutements.

A l'heure où la rigueur serait de mise, le gouvernement va au contraire augmenter encore plus le déficit. 

Je rappelle que la Commission européenne a formulé mercredi ses recommandations annuelles. Elle s'est adressée aux vingt-sept pays membres de l'Union. Le mot d'ordre : passer de l'austérité provisoire à des réformes structurelles.

Hélas, le gouvernement a refusé tout bonnement d'écouter les conseils de la Commission européenne.
La Commission avait déjà annoncé qu'elle accorderait deux ans supplémentaires à la France pour revenir dans les clous des 3%, mais avait jusqu'ici simplement souligné que le déficit devrait être ramené «nettement» en-dessous de ce seuil en 2015.

Je pense que si le gouvernement continue sa politique inflationniste et refuse la politique de rigueur, la seule échappatoire sera de diminuer les allocations retraites et les allocations chômages, puis de retarder de 5 ans les départs en retraite même si cela ne fait qu'augmenter le chômage des jeunes.
Nous ne sommes plus loin d'une faillite de l’État et il est sûrement temps de s'y préparer. Certains de mes amis ont ouvert des comptes bancaires en Suisse et ont commencé à y déplacer leurs économies.

Je suis prêt à donner des conférences

Je ne pense pas prendre de vacances cette année car j'ai beaucoup de travail, mais je suis prêt à donner des conférences sur l'un de mes domaines de compétences. Comme je l'ai souvent dit dans mes blogs, nous devons nous former toujours et encore afin d'être plus performant, afin de ne plus craindre le chômage ou afin tout simplement de faire face aux défis quels qu'ils soient.

En tant qu'ancien militaire et agent de sécurité, survivaliste, écrivain et journaliste, informaticien et développeur internet j'ai de nombreuses compétences et je serai ravi d'apporter mon témoignage. Pour me contacter, vous pouvez passer par le site de l'association www.cumps.org ou me contacter directement par l'e-mail de l'association : cumps.association@gmail.com
Vous pouvez également jeter un coup d’œil sur les livres que j'ai écrit en allant sur le site www.cumps.info

mercredi 29 mai 2013

La Chine a piraté la défense américaine

Des responsables américains ont indiqué que des pirates informatiques chinois ont réussi à pénétrer des systèmes dans lesquels étaient stockés les plans d’armes américaines, a rapporté mardi le Washington Post. Selon le quotidien, qui cite un rapport confidentiel préparé pour le Pentagone, ces intrusions font partie d’une vaste campagne d’espionnage chinois contre des industries de la défense et des agences du gouvernement américain.
Selon le Defense Science Board, un organisme de conseil regroupant des experts de la société civile ou de l’administration, les systèmes qui ont été piratés contenaient notamment les plans de dizaines de systèmes d’armement cruciaux de l’armée américaine.
Selon le Washington Post, les pirates ont entre autres eu accès aux plans du système de missiles Patriot, du système de radar ultra-moderne Aegis, du chasseur F-18 ou de l’hélicoptère Black Hawk. Le programme de développement du chasseur F-35 a également été victime de ces pirates, selon le Post.
Si ces informations sont exactes, « cela signifie que l’armée américaine est moins efficace, et que l’armée chinoise est plus efficace », a commenté James Lewis, spécialiste de cybersécurité au Center for Strategic and International Studies.

Nous savons (par la télévision chinoise) que la Chine prépare son peuple à une guerre mondiale. Avec le piratage de la défense américaine, la Chine est désormais capable de bloquer la défense militaire américaine ce qui lui permettra de vaincre les États-Unis si la guerre a lieu.

La menace islamiste

Alexandre, qui aura 22 ans ce jeudi et qui a reconnu être l'auteur de l'agression du militaire à la Défense samedi dernier, incarne l'une de ces nouvelles formes du terrorisme. Un individu isolé, converti à l'islam depuis quelques années et qui aurait décidé seul de passer à l'acte en s'en prenant volontairement à un représentant de l'État.

Ils sont des milliers comme Alexandre à trainer sans emploi stable, à vivre de petits délits et au final à se convertir à l'Islam parce qu'ils ne trouvent aucune issu à leur petite vie misérable. Cibles faciles pour une conversion à une religion qui leur redonne de l'espoir et un semblant de dignité, ils peuvent à tout moment passer à l'acte, que ce soit lors d'une agression contre un représentant de l'Etat français ou encore lors d'une attaque kamikaze contre la population française ou contre ses symboles parce qu'en définitive la seule solution qui leur reste c'est l'auto-destruction en espérant trouver dans la mort ce qu'ils n'ont pas trouvé dans la vie.

Si un militaire armé n'a pas sût se protéger contre l'attaque de ce fou furieux, sauriez-vous vous protéger sans arme et sans expérience contre des milliers d'entre eux ?

mardi 28 mai 2013

Le chômage, catastrophe n°1 en France

Depuis que François Hollande a été élu, il ne se passe pas une semaine sans que la presse nous annonce des suppressions de poste. Notez que je ne fais pas de différence entre la gauche et la droite, pour moi ils ne valent pas mieux les uns que les autres, ce sont tous des incompétents. D’ailleurs le fait que nous n’avons le choix qu’entre 2 parties : la droite ou la gauche, ne me donne pas envie de voter. Pour dire à quel point ces 2 parties sont de connivence et s’arrangent pour gouverner ensemble : Dominique Strauss-Kahn (homme de gauche) a été placé à la tête du FMI par Nicolas Sarkozy alors que Christine Lagarde (femme de droite) a été placé à la tête du FMI par François Hollande. Le renvoi d’ascenseur (je te rends service si tu me rends service) est une pratique courante entre la gauche et la droite.

Hollande a annoncé la suppression de 24 000 postes dans les armées françaises, IBM va supprimer 700 postes en France, Renault prévoit de supprimer 7 500 postes d’ici 2016, le Crédit Agricole pourrait supprimer 1 400 postes cette année, etc. 
Bref, depuis 2012 le taux de chômage ne cesse de grimper et plus personne n’est à l’abri de perdre son emploi et comme les caisses de l’Etat sont vides et que le gouvernement va lever de plus en plus de taxes pour assurer son train de vie, c’est bien le chômage qui est en train de devenir la catastrophe majeure des français.

Comme on ne peut rien faire pour changer nos gouvernements incompétents, c’est à nous d’augmenter nos compétences afin de pouvoir trouver rapidement un travail lorsque nous perdons le nôtre. Quand j’ai quitté l’armée, je n’avais aucune compétence en dehors de mes compétences militaires aussi j’ai repris le chemin de l’école et depuis je suis retourné plusieurs fois à l’université ou à des formations courtes. J’ai utilisé 2 CIF (Congé Individuel de Formation) et je suis capable de travailler dans plusieurs secteurs dont certains n’ont aucun rapport avec l’informatique ou le journalisme. Je n’ai pas fini de me former et j’envisage de temps en temps de me former à un nouveau métier. Si vous avez peur de perdre votre emploi, faites comme moi, formez-vous, apprenez un nouveau métier.

lundi 27 mai 2013

Les inondations

Il s’agit de quelque chose à laquelle je n’ai pas l’habitude de penser puisque je sais que cela ne m’arrivera pas. 
Pourquoi ? 
Parce que j’ai choisi d’habiter dans un lieu non inondable et en hauteur et non au rez-de-chaussée d’un immeuble.

Pourtant, vous êtes nombreux à souffrir d’inondations chaque année parce que vous avez acheté ou fait construire une maison sans vous soucier si un jour elle risquait d’être inondée.

Hélas, à part déménager ou rehausser votre maison (et encore), je n’ai pas de solution pour vous. 
Certaines personnes, bien que conscientes du danger, préfèrent l’affronter régulièrement plutôt que de déménager. Ce fut le cas de beaucoup de gens de La Nouvelle Orléans comme la famille Zeitoun qui n’ont jamais voulu déménager malgré la présence régulière d’ouragans et le risque de voir les digues s’effondrer comme ce fut le cas dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 août 2005 avec l’ouragan Katrina.

Votre lieu d’habitation est votre refuge (et celui de votre famille), il vous appartient de bien le choisir afin de limiter le risque de catastrophe.

samedi 25 mai 2013

Un militaire poignardé dans le quartier de La Défense

Un militaire en tenue a été poignardé à la gorge avec un cutter ou un couteau samedi après-midi dans le quartier de La Défense. Les premiers témoignages font état d'un homme de type nord-africain. 

On pari qu'il s'agit encore d'un islamiste qui veut propager la guerre de religion en France ?

Ce qui s'est passé à Londres a sûrement donné des idées à d'autres fanatiques religieux. J'avoue que j'en ai un peu marre de ces religions qui vouent un culte à la guerre. Comme je l'ai déjà dit, je suis à la fois un ancien militaire, un survivaliste et un pacifiste. Ce qui est marrant (si on veut), c'est que l'islamisme, le christianisme et le judaïsme partagent tous les 3 le même dieu mais cela ne les empêchent pas de se faire la guerre depuis qu'ils ont créé leurs religions.

Perso je préfère le boudhisme et le bahaïsme, 2 religions qui vouent un culte à la paix. Ceci étant, je suis avant tout un humaniste. Très jeune je me suis intéressé aux sciences et j'ai très vite compris que les religions ne servaient qu'à assouvir les hommes. Ceci étant, chacun est libre de croire en ce qu'il veut, que ce soit un dieu, un extra-terrestre, un gourou, etc. Pour moi, c'est du pareil au même. Au fond de moi-même je ressent que je fais partie de l'espèce humaine et cela au plus profond de mes atomes. Le fait d'avoir fait du yoga m'a peut être aidé à mieux me connaître et donc je n'ai pas besoin de combler un vide que je ne ressent pas par une quelconque religion.
Je n'aime pas non plus dire que je suis athée, parce qu'un athée ne croit en rien alors que moi je crois en l'humain. Chaque bébé qui naît doit être protégé qu'elle que soit sa race ou sa couleur. On devrait tous avoir les mêmes chances. Hélas l'environnement et les religions déforment notre vision du monde et parfois nous fait oublier que nous faisons partie de l'espèce humaine, un peu comme un lavage de cerveau. Notez qu'un esprit simple et peu cultivé est d'autant plus facile à convertir à une religion. Heureux les simples d'esprit car le royaume de dieu leur appartient. Il est sûr qu'un esprit cultivé et scientifique aura du mal à croire à une quelconque religion.

Bref, c'était un petit aparté pour dire que l'une des menaces qui guette ce monde, c'est sûrement le fanatisme religieux. Notez que mes deux premières femmes étaient chrétiennes et j'ai quand même réussi à m'entendre avec elles malgré leur dévotion chrétienne. J'ai des amis musulmans et juifs et tout ce passe bien parce que j'évite de parler de leur religion.

Peut-être devrai je écrire un jour un livre sur l'humanisme parce que j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de personnes qui ignorent ce que c'est et cela serait sans doute une excellente solution de remplacement aux religions et autres sectes.

La République des voleurs

Je pense que la politique dirige notre vie mais je pense que la plupart des politiciens de gauche comme de droite sont corrompus. Pire, en tant que journaliste je vois défiler des informations politiques et 9 fois sur 10 les décisions prises vont à l’encontre du bon sens. 
Exemple : François Hollande a confirmé, la nouvelle suppression de 24 000 postes au sein des armées françaises cependant, le budget de la Défense restera inchangé : il sera fixé à 31,4 milliards d’euros en 2014 (inchangé par rapport à 2012 et 2013). Alors si on supprime des emplois mais qu’on ne diminue pas le budget, où va l’argent des emplois ? En tout cas, c’est pas comme cela qu’on fera des économies, bien au contraire puisque les 24 000 anciens militaires devront se reconvertir dans le civil.

Quand les ministres ne sont pas des voleurs, ce sont des incapables et parfois les deux en même temps. Vous êtes sûrement au courant des affaires même s’il n’y en que quelques-unes qui ressortent au grand jour. 
Exemple c’est grâce à Christine Lagarde (ancien ministre et successeur de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI) que Bernard Tapie (ancien ministre aussi) a reçu 400 millions d’euros. Si vous ne vous souvenez pas de Bernard Tapie, c’est lui qui rachetait des entreprises en difficulté pour 1 franc afin de les revendre pour plusieurs millions de francs. C’est aussi lui qui a truqué des matchs de foot. Il sera condamné à 1 an de prison ferme. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, vous n’avez qu’à vous rendre sur la page que Wikipedia lui consacre.

D'autre part je vous encourage à lire aussi la page que Wikipedia consacre à à l'affaire du Crédit Lyonnais pour vous souvenir que c’est nous contribuables qui avons renfloué Le Crédit Lyonnais (LCL) qui avait perdu 130 milliards de francs et qui allait être mis en faillite. N'oubliez pas qu'une banque mise en faillite, c'est votre argent qui part en fumée même si on vous dit qu'il y a des assurances (mais n'y comptez pas trop).

Tout cela pour dire, que vous ne pouvez pas réellement compter sur nos ministres qui sont pour la plupart des incompétents ou des voleurs. Notez que je pourrai reprendre chaque décision du gouvernement, une par une, et prouver en quoi cette décision porte du tort à la France mais cela ferait l’objet d’un très gros livre et je n’ai pas le temps pour cela.

N’attendez rien du gouvernement, ne comptez que sur vous-même !

vendredi 24 mai 2013

Sortie du rapport annuel 2013 d'Amnesty International


Entre 794000 et 1115000 morts ont été directement causées par des combats livrés au cours des 131 conflits armés.
112 pays ont torturé leurs ressortissants en 2012.
101 pays ont réprimé le droit de leur peuple à la liberté d'expression en 2012.
Plus de 60000 personnes ont été tuées depuis le début du conflit en Syrie.
Il y avait 15,2 millions de réfugiés dans le monde début 2012, 46% avaient moins de 18 ans.


jeudi 23 mai 2013

Les armes

En temps normal, vous n'êtes pas censé avoir besoin d'armes.
Seules les forces de l'ordre, les voleurs et autres voyous ont besoin de posséder des armes.

Le fait de payer des impôts inclue une protection, même s'il ne s'agit que d'une protection a posteriori (après coup). On vous attaque, on vous blesse ou on vous tue, vous êtes alors en droit de porter plainte contre l'agresseur qui sera peut-être condamné s'il y a encore de la place en prison et si les juges ne lui trouvent pas trop de circonstances atténuantes.

Vous avez le droit de vous défendre. Encore que, ce droit est étroitement réglementé. La défense doit être proportionnelle à l'attaque. Si votre agresseur vous menace d'une arme à feu, vous avez le droit de demander une autorisation à la préfecture afin de pouvoir détenir une arme à feu et il ne vous restera plus qu'à l'acheter dans une armurerie. Mais pour faire face à votre agresseur armé, il faudra alors le convaincre de revenir une autre fois.

Si les fonctionnaires n'étaient plus payés, il n'y aurait plus de force de l'ordre, ni de juges, ni de justice, aussi ce serait à vous d'appliquer la justice, et à ce moment là, et seulement à ce moment là, il serait souhaitable que vous soyez armé.

Vous pouvez très bien vous défendre sans arme si votre agresseur n'en a pas et que vous connaissez les rudiments du close-combat.

Si vous avez une arme blanche, genre couteau, vous pouvez facilement vous défendre sauf si votre agresseur possède une arme à feu ou une arbalète.

Si vous avez une arbalète ou un pistolet, vous pouvez très bien vous défendre sauf si votre agresseur possède un fusil à lunette ou un pistolet mitrailleur.

Il faut aussi envisager que vous soyez seul contre un groupe d'individus armés et à ce moment là, vous aurez besoin d'un pistolet mitrailleur avec plusieurs magasins (chargeurs) sur vous et éventuellement des explosifs, que ce soit des grenades offensives ou défensives ou des explosifs maison.

Tout cela pour dire qu'on ne peut pas savoir à l'avance de quelle arme on aura besoin, ce sera en fonction de la situation. Vous devez évaluer le risque et le besoin et savoir improviser le moment venu.

mercredi 22 mai 2013

Achetez des pièces en argent ou en or

La monnaie de Paris vient de lancer une nouvelle série de monnaie : une pièce de 5 et une de 25 euros en argent et, sur souscription uniquement, à partir de juin une pièce de 250 et une de 500 euros en or.

Ces pièces en tirage limité seront disponibles dans certains bureaux de la Poste. Pour avoir la liste des bureaux de Poste, cliquez ici !

Le principal avantage est que si l'euro est dévalué dans les années à venir, vous pourrez toujours revendre vos pièces au prix du métal. D'autre part, si les banques refusaient que vous sortez votre argent de vos comptes bancaires, vous pourriez toujours utiliser votre or ou votre argent. Il s'agit donc d'un placement sûr à l'abri d'éventuelles dévaluations et facile à transformer dans la monnaie de n'importe quel pays.

mardi 21 mai 2013

Survivalistes, soyez raisonnables !

Certains survivalistes se font traités d’excentriques ou de paranoïaques. Or, si vous agissez comme tels, vous risquez de leur donner raison. 
Actuellement le prix des denrées alimentaires et de l’essence sont stables et assez bas. Il n’y a pas de grèves ou de mouvements sociaux importants et les informations ne sont pas alarmantes.
Aussi, je vous conseille de vous préparer en douceur et d’accélérer seulement lorsque les indices que j’ai cités plus haut nous indiquent un risque imminent.
A moins d’avoir beaucoup d’argent et de vivre seul, vous risquez de vous mettre tout le monde à dos : votre épouse (ou votre mari), vos collègues de travail et même vos enfants. Souvenez-vous qu’on ne sent le caca que lorsqu’on a le nez dessus et pareillement on ne voit le danger que lorsqu’il est  bien visible. Aussi n’en voulez-pas aux autres de ne pas partager votre point de vue.
Vous pouvez présenter cela comme un jeu : des randonnées en forêts, des ballades en ville, du camping, du training, bref toutes ces activités plus ou moins liées à la nature et qui peuvent être la base d’un entrainement à la survie. Tout comme le fait d’apprendre à vos enfants à tuer des oiseaux au lance pierre ou à l’aide de pièges ou encore à lancer des couteaux sur un arbre ou des étoiles de jet.
Même sans sortir, vous pouvez les intéresser à la chimie en leur faisant faire des expériences qui pourront être utiles à la survie. Attention lorsque vous maniez des substances toxiques ou inflammables, récemment un prof de chimie s’est brulé les yeux  ainsi que les yeux de deux de ses élèves dans une école française. Manier des explosifs et des armes à feux est réservé aux adultes ou en tout cas à des adolescents encadrés par des adultes responsables. Ce n’est pas parce que j’ai commencé à tirer avec des armes à feu et à lancer des grenades à l’âge de 15 ans que je proposerai à mes enfants d’en faire autant (sauf si c’est absolument nécessaire).
Encouragez vos enfants et votre compagnon ou votre compagne à faire du sport. A défaut de pouvoir pratiquer le close-combat, vous et vos enfants pouvez toujours pratiquer un sport de combat comme la boxe thaï, même si c’est moins performant que le systema ou le krav maga.
Pratiquant le karaté pendant des années, je me suis aperçu lors d’une bagarre de rue contre plusieurs adversaires que le karaté ne m’avait pas appris à combattre en dehors des règles et je n’ai dû mon salut qu’à la fuite (avec un œil poché).
Si un jour cela était nécessaire vous devez être certain de pouvoir vous défendre aussi bien de près que de loin et c’est à mon sens cela la base de la survie.

lundi 20 mai 2013

En cas de grave crise économique il ne faudrait plus compter sur le gouvernement

Pourquoi ?

Le Président de la République possède plus d'informations que vous et moi (et tous les autres journalistes). 
Il dispose d'excellents services de renseignements et grâce aux RG (Renseignements généraux), à la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) et à la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) il sait à l'avance quand il y aura d'importants troubles sociaux. Sachez que même dans le plus petit village de France, il y a au moins une personne qui travaille pour les RG. Généralement elle fréquente les bars et les cafés afin d'écouter ce qui se dit et il est très rare qu'elle avoue être payée pour renseigner les RG. Ce peut être l'un de vos amis, l'un de vos voisins ou encore un fonctionnaire. Ensuite des analystes sont chargés de trier les informations recueillis afin de déterminer si une enquête complémentaire doit être instruite.

Avant que la situation ne dégénère, les conseillers de François Hollande lui auront conseillé de quitter l'Elysée et de se tenir loin de la foule. Il peut choisir de prendre des vacances ou de se trouver une visite diplomatique dans un autre pays. Dans les faits, ce pourrait être la totalité des membres du gouvernement (et leurs familles) qui seraient mis à l'abri. Lors de troubles importants dus à une grave crise économique, les ministres inconscients qui n'auraient pas été mis à l'abri seraient immanquablement massacrés par la foule qui les rendrait responsables de la crise.

Par conséquent, en cas de grave crise économique, le gouvernement aurait pris la fuite et ceux du gouvernement qui seraient restés ne seraient plus vivants pour faire quoi que ce soit.

Et si les fonctionnaires n'étaient plus payés...

Imaginez cela :

La France ne peut plus rembourser sa dette et plus personne ne veut lui prêter de l'argent, les fonctionnaires ne sont plus payés.

Qui va encore travailler pour rien ?
Petit à petit les employés des mairies arrêtent de se rendre à leur travail ainsi que les forces de l'ordre. Par conséquent, il n'y a plus de policiers ou de policiers municipaux, de gendarmes ou d'autres militaires pour assurer votre sécurité.

Ceux qui sont très riches vont pouvoir se payer les services de sociétés privées de sécurité pour gardienner leurs maisons et les accompagner lors de leurs déplacements. Mais vous, vous resterez sans protection.

Les bandes de voyous déferleront sur les villes pour les piller, les femmes seront violées avant d'être massacrées. Des groupes communautaires se créeront instantanément pour faire régner leurs lois.

Une personne sur deux quittera la ville pour aller se réfugier à la campagne sans savoir comment ils seront accueillis. La plupart d'entre eux mourront sur la route, de faim, de soif ou tués par des bandits. De toute façon les fermiers ne pourront pas les accueillir car la famille sera toujours privilégiée par rapport à des étrangers et il n'y aura pas assez à manger pour tous.

Ceux qui seront restés en ville ne pourront survivre que s'ils sont soudés entre eux. 

Il va falloir sonner à la porte de vos voisins pour savoir s'ils sont encore là et leur proposer de s'unir : se déplacer en groupe et armé de ce que vous trouvez : couteaux, étoiles de jet, haches, fusils, arbalètes, frondes, etc. Concernant les armes blanches (armes de 6ème catégorie) elles peuvent être acquises librement si vous êtes majeurs mais leur port ou leur transport est interdit en temps normal.
Pensez à récupérer, chaque fois que possible, toutes les armes que vous trouverez. Exemple l'arme à feu au ceinturon d'un cadavre ainsi que ses munitions. Ce ne sont pas les cadavres qui iront se plaindre. D'ailleurs il faudra enterrer au plus vite tous les cadavres avant qu'ils ne commencent à se décomposer et à sentir mauvais (avant 3 jours).

Il va falloir établir des rondes et des tours de garde (2 à 3 heures maximum) afin d'assurer la tranquillité de votre quartier. Certains quitteront leur maison trop exposée pour se réfugier dans l'appartement laissé inoccupé d'un immeuble plus facile à défendre. 

Vous devrez préparer de quoi défendre votre immeuble : projectiles et cocktails Molotov que l'on peut lancer du haut des fenêtres afin de faire fuir les éventuels assaillants, personnes armées en bas de l'immeuble 24h sur 24h afin que personne ne rentre sans que son identité n'ait été vérifiée.

On devra assigner des taches à chacun afin de ne laisser personne oisif et faire en sorte que tout le monde soit utile à la communauté : aller chercher à manger, à boire, faire la cuisine, du troc, peut-être lancer des expéditions dans des zones plus éloignées mais toujours en petits groupes armées.

Je suis certain que la survie est plus facile en groupe que seul et ceux qui resteront isolés dans leur appartement, maison ou ferme sont condamnés à disparaître tôt ou tard.

dimanche 19 mai 2013

Pour l'instant ce n'est qu'un jeu... Pourvu que ça dure !

Les survivalistes sont des grands enfants, ils jouent à se faire peur. Espérons que tout cela ne reste qu'un jeu.

Un survivaliste aime la vie et le confort moderne et il aimerait que ça dure longtemps, longtemps et pourquoi pas toute sa vie et celles de ses enfants. 

Mais voilà, les ressources naturelles s'épuisent et la population augmente. Grâce au pétrole, nous sommes passé très vite d'un peu plus de 1 milliard de personnes sur Terre à plus de 7 milliards (fin 2011) et l'agriculture intensive qui est pratiquée n'arrive pas à nourrir tout le monde, certains meurent de faim alors que d'autres s'empiffrent. 

D'autre part la plupart de nos dirigeants sont des irresponsables ou des fanatiques. Ils se conduisent comme des charognards en pillant les biens et les richesses ou en voulant imposer leur vision du monde non seulement à leur population mais aussi au reste du monde.

Le monde va mal et la plupart des gens ne le savent pas ou s'en fichent. C'est vrai que tout est calme dehors et qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer. 

Pour l'instant les survivalistes s'amusent à entreposer des choses utiles à leur survie et apprennent des techniques utiles au cas ou ils en auraient besoin un jour. 

Pour l'instant ce n'est qu'un jeu et cela ne coûte pas grand-chose d'aller au rayon Outdoor d'un magasin de sport comme "Go Sport", acheter des bidons d'eau de 10 litres, des comprimés désinfectant Micropur, des bonnes chaussures de marche et autres choses utiles au cas où. 

Mais imaginez que notre vision soit juste et que malheureusement un conflit ou une catastrophe planétaire éclate, ce ne sera plus un jeu. 

Bien sûr on se sera préparé à cette éventualité et peut-être arriverons-nous à y faire face. Mais bon Dieu, prions pour que tout cela ne reste qu'un jeu et que jamais nous ayons à mettre en pratique ce que nous avons appris en tant que survivaliste.

Fuir ou se battre mais survivre avant tout !

Quand la crise ne pourra plus être gérée par le gouvernement, certains fuiront les villes pour se réfugier à la campagne mais seront-ils bien accueilli... rien n'est moins sûr.
D'autres, comme moi, resteront en ville pour défendre leurs quartiers contre les hordes de voyous qui brûleront tout sur leur passage afin de tenter de sauver ce qui peut être sauvé et de reconstruire une civilisation. 
La phase de transition sera difficile mais nous pouvons nous en sortir. Il faut y croire. 
Pour le moment tout est calme, le calme avant la tempête. Mais soyez attentif, ouvrez les yeux et ne vous laissez pas endormir par de belles paroles rassurantes. Avant qu'un avion se crashe, l'équipage tente toujours de rassurer les passagers.

Les troubles sociaux : manifs, grèves, émeutes

Les troubles sociaux sont un bon moyen pour juger de la stabilité économique d'un pays.

Quand tout va bien dans un pays, les gens ne descendent pas dans la rue pour crier leur colère et le rôle des gouvernements a toujours été d'assurer la paix sociale quitte à acheter cette paix sociale comme c'est le cas en France depuis l'élection de François Mitterrand. 
En effet, on considère qu'il est moins coûteux de laisser les petits délinquants vendre leur shit dans les cités, de financer des associations de quartier, d'offrir des vacances à l'étranger aux jeunes voyous (au moins pendant ce temps ils laissent les honnêtes gens en paix), de payer des syndicats et des grévistes. Donc pas de provocation de la part des policiers, ils ont ordre de ne pas intervenir et laisser faire les petits trafics tant que ceux-ci ne sont pas trop visibles.

Lorsque la cité est en feu, le gouvernement préfère laisser brûler et attend que le feu s'éteigne de lui-même. C'était le cas lors des émeutes urbaines en France ou en Angleterre. A chaque fois le gouvernement n'ose pas intervenir et préfère circonscrire la zone. Ils doivent penser qu'ils n'ont pas les moyens d’arrêter les émeutes. Je n'ose penser à ce qui se passerait si les émeutes urbaines gagnaient tout un pays, le gouvernement incapable de rétablir la situation irait se terrer à l'intérieur d'une base militaire (ou irait se cacher dans un autre pays) en attendant que l'orage passe et le peuple serait livré à lui-même à la merci des bandes armées. Notez que si le gouvernement nous laissait tomber, on pourrait toujours créer des milices armées, ce serait une meilleure solution que d'abandonner les villes aux voyous pour fuir à la campagne, en tout cas c'est mon opinion et c'est ce que je préconise. Quand un gouvernement et son armée ne sont plus à même d'assurer la sécurité de son peuple, c'est au peuple d'assurer sa propre sécurité !

Actuellement, les seules manifs concernent le mariage pour les homos et les lesbiennes. Comme on me l'a fait remarquer, il ne faut pas dire "mariage pour tous" puisque les sans-papiers et les animaux n'ont toujours pas le droit de se marier, mais cela viendra un jour, j'ai bon espoir. De toute façon comme je ne crois pas beaucoup au mariage (pour moi c'était surtout une bonne chose pour les enfants, une sorte de sécurité pour qu'un enfant ait toujours un papa et une maman), je me dit qu'on n'a qu'à laisser tomber l'institution du mariage parce qu'aujourd'hui cela n'a plus aucune signification, ni aucune valeur.

Donc, je disais que pour le moment, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Hormis la dette colossale de la France, nous traversons une zone de calme relatif. Le jour où vous verrez les gens descendre dans la rue pour manifester leur colère, le jour où vous verrez des émeutes et des grèves, là, il sera temps de vous inquiéter et de faire des provisions de tout ce qui est utile avant qu'il ne soit trop tard. 

Je ne dis pas qu'il ne faut pas se préparer dès maintenant. Une préparation est toujours utile, surtout quand il s'agit de se préparer intellectuellement ou mentalement mais la situation n'est pas alarmante. Ceci étant dit, surveillez chaque jour les actualités afin de guetter les moindres prémices d'un changement. En dehors de la bourse qui est un indicateur intéressant mais peu fiable, je préfère de loin surveiller les troubles sociaux : manifs, grèves et émeutes qui sont un meilleur indicateur de crise. 

samedi 18 mai 2013

Le survivalisme: mode d'emploi

Voici une petite vidéo qui met en scène notre ami suisse Piero San Giorgo. Il explique bien et son livre "Survivre à l'effondrement économique" est une référence pour tous les survivalistes. Je ne suis pas d'accord à 100% avec ce qu'il a écrit, mais j'encourage tout le monde à le lire parce que c'est quand même le livre de base du survivalisme. Il faudra un jour que j'écris moi-même un livre sur la survie. Voici la petite vidéo que je vous encourage à visionner si ce n'est pas déjà fait :

Amis survivalistes : ne faites pas tout ce qu'on vous dit !

Je bois une noix de coco aux Philippines à Hundred Islands en 2001

Si vous vivez aux Philippines, vous n'aurez pas besoin de couverture en laine (sauf à Baguio qui se trouve en montagne dans le nord des Philippines). De jour comme de nuit la chaleur est constante. Vous trouverez également un peu partout dans le pays des noix de coco fraîches (bukos en tagalog) et des petites bananes que vous pouvez cueillir gratuitement.

Ceci pour vous dire que vous devez relativiser ce qu'écrivent les survivalistes qui ne vivent pas dans les mêmes conditions géographiques que vous. Quelqu'un qui vit dans un coin reculé du Montana n'aura pas les mêmes besoins que quelqu'un qui vit dans une ville française.

Les 5 piliers du survivant selon Vol West

Tous les survivalistes connaissent Vol West même si nous ne sommes pas tous d'accord avec lui. 

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, depuis 1995 Vol West se concentre sur la mise en place d'une manière de vivre axée sur l'indépendance, l'autonomie, la résilience et plus largement la responsabilisation citoyenne. En 2010, il commence le blog http://lesurvivaliste.blogspot.fr qui deviendra rapidement la référence francophone dans le domaine du survivalisme. Ayant vécu à Paris 22 ans et 16 ans à Los Angeles, il réside aujourd'hui dans l'Etat du Montana. Il est coauteur avec Piero San Giorgo du livre "Rues Barbares".

Avant que vous ne regardiez la vidéo qu'il a posté, je tiens à signaler que même si j'aime beaucoup le personnage, je ne suis pas entièrement d'accord avec Vol West. Mais il faut remettre les propos de Vol West dans son contexte : il vit comme un américain dans un endroit reculé du Montana. Aussi, si vous vivez en France vous ne pourrez pas suivre son exemple sans avoir des problèmes avec les forces de l'ordre.

Comme je vis en France dans une ville, si une catastrophe arrive, je ne vais pas partir avec un gros jerrycan d'eau de 5 ou 10 litres ainsi qu'une grande machette. Tout d'abord parce qu'en France, je trouverai très vite de quoi boire dans les heures qui suivent la catastrophe et qu'en mode survie on n'a pas besoin de boire des litres d'eau toutes les heures. Quand je partais en bivouac avec l'armée, on ne prenait qu'une gourde d'eau et cela nous faisait la journée. Et si je me ballade en ville (même après une catastrophe) avec une grande machette je vais me faire arrêter parce qu'on va me prendre pour un fou. La machette est juste bonne quand on est dans la brousse et là où je vis ce n'est pas le cas. Quant à la marmite pour faire chauffer une boite de conserve, c'est un peu exagéré, ma gamelle Quechua achetée à Décathlon nous suffira amplement. Il ne faut pas confondre sac d'évacuation avec matériel d'évacuation. Si vous devez vous installer quelque part loin de chez vous lors d'une période de troubles importants, nul doute que vous trouverez facilement un abri libre que vous pourrez occuper. On est en France et non dans la jungle et même aux Philippines (sauf dans la jungle) on arrive à trouver facilement tout ce qu'il faut pour s'abriter et se nourrir.

Un survivaliste est le contraire d'un terroriste

Un terroriste cherche à détruire des hommes au nom d'une idéologie le plus souvent religieuse (généralement au nom de l'Islam).

Un survivaliste cherche à sauver des hommes (dont lui-même) au nom de l'amour pour le genre humain.

Attention à ne pas se méprendre, un survivaliste n'est ni un naïf, ni un crétin. Il sait très bien que tous les hommes ne pourront pas être sauvés. 

Pour arriver à son but, un survivaliste va se former pour apprendre à survivre. Peut-être sera-t-il amené à suivre une formation paramilitaire mais cela ne fait pas de lui un terroriste. Les militaires et les policiers ne sont pas des terroristes. Les chasseurs possèdent des armes à feu et pourtant ce ne sont pas des terroristes. Les écologistes partagent les mêmes idéaux que les survivalistes mais ce ne sont pas des terroristes. La différence entre les écologistes et les survivalistes, c'est que les survivalistes craignent qu'on ne puisse plus sauver le monde moderne tel qu'il est actuellement aussi les survivalistes se préparent au pire en espérant le meilleur.
La bible du survivaliste, c'est le manuel des Castors Juniors (nan je plaisante, lol). 

Augmentez vos compétences en prévision d'une grande catastrophe ou du déclin de la civilisation

Vous pouvez vous préparer physiquement, mentalement et matériellement mais aussi intellectuellement en apprenant non seulement les bases de la survie mais aussi en apprenant des choses utiles pour vivre seul ou en communauté. Ceci étant, si vous disposez de spécialistes, il vaut toujours mieux faire appel à des spécialistes.

Les survivalistes pensent d'abord qu'il faut être capable de devenir des paysans ou des combattants. Mais il faut aussi des médecins, des dentistes, des chirurgiens, des sages-femmes, des forgerons, etc. Si vous n'en avez pas sous la main, l'un de vos proches devra endosser ces rôles et ce ne sont pas des rôles qui s'improvisent.

Dans les choses utiles, je pensais aussi aux techniques qui permettent de construire un générateur électrique ou des connaissances en chimie élémentaire qui permettent de faire du savon, de l'eau de javel, du chloroforme, de l'alcool et également des armes, des explosifs, etc. Je ne suis pas sûr que j'ai le droit de vous enseigner tout ça sur un blog, même si je l'ai déjà vu sur internet. 

Personnellement, j'ai toujours été curieux et désireux d'apprendre et je n'ai jamais cessé de me former dans divers domaines, que ce soit la sécurité, l'informatique, la physique ou la chimie. Mais avec les risques de dislocation de notre société moderne, j'ai bien peur qu'il ne me faille apprendre encore plus et surtout commencer à transmettre mon savoir parce qu'on n'est pas éternel, et tout ce que je souhaite, c'est que l'espèce humaine survit le plus longtemps possible malgré la bêtise et l'ignorance de certains.

jeudi 16 mai 2013

Vivre en ville ou à la campagne

Le choix n'est pas anodin. Beaucoup de survivalistes ont fait le choix de vivre loin des villes afin de ne plus être dépendant de systèmes qui risquent de tomber en panne faute d'entretien ou de main d’œuvre pour les faire fonctionner : eau, électricité, chauffage, alimentation, tout à l'égout. C'est tout le confort moderne distribué au sein des villes qui risque de ne plus fonctionner si le chaos venait à s'installer. C'est également la peur des autres rendus fous par la douleur, la faim, le chagrin qui les poussent à fuir les villes. On sait qu'il faut bien peu de choses pour mettre une foule en colère : une défaite lors d'un match de foot, une augmentation des taxes, une diminution des salaires, alors que dire d'une catastrophe qui nous empêcherait de manger, nous et nos enfants, à notre faim.
Dans les campagnes, vous pouvez toujours disposer de bois pour vous chauffer, de vergers ou de potagers pour vous nourrir, de sources d'eau pour boire. Or, rien de tout cela ne sera disponible en ville et beaucoup fuiront les cités pour se réfugier à la campagne. Ceux qui seront restés loin des villes seront obligés d'accueillir ces nouveaux arrivants, de gré ou de force.
Pour survivre en ville, il faudra s'armer et se regrouper. Seule une personne n'aura aucune chance de survivre au chaos à moins de se cacher et de voler la nourriture mais sa vie sera misérable. Les petites armées de civils pourront imposer leur loi car aucun gouvernement, ni aucune force de police ne sera plus là pour imposer les lois de la République. Seule la loi du plus fort sera en vigueur.
Il faudra donc trouver des armes et des munitions et le cas échéant en fabriquer. Ceux qui ne savent pas encore tirer et tuer devront apprendre. Lors d'une catastrophe mondiale, c'est plus de la moitié de la population qui risque de disparaître en moins d'un mois. Il faudra utiliser les ressources disponibles et faire fonctionner ce qui peut encore fonctionner. Eau et nourriture devront être prélevées là où c'est encore possible. Chiens, chats et pigeons devront être sacrifiés. Les cultivateurs et éleveurs devront être mis à contribution pour nourrir ceux qui seront restés en ville en échange de notre protection militaire. 
Comme les seigneurs féodaux d'autrefois, les citadins auront le pouvoir (grâce aux armes et au nombre) et les villageois le devoir de les nourrir. Au Moyen Âge, les paysans formaient 90% de la population. Aujourd'hui, ils ne représentent même pas 1% de la population (604.000 / 65,44 millions, soit 0,0092298288 %). Ce miracle est dû à la révolution verte mais les conséquences de cette révolution sont catastrophiques pour l'écologie : pollution des mers et des nappes phréatiques due aux engrais (à base de phosphates) et aux pesticides, appauvrissement et empoisonnement de la terre (uranium et cadmium) et diminution des ressources naturelles. Il faudra réapprendre les techniques agricoles de nos ancêtres afin de pouvoir nourrir la population restante sinon ce sera la famine. 
L'ère post-apocalyptique sera une ère plein de défis à relever. Il y aura du sang et des larmes mais aussi de l'espoir, l'espoir de créer un monde meilleur, un monde plus en harmonie avec la Terre notre mère à tous.

mercredi 15 mai 2013

Rien n'est possible sans la volonté de survivre

Certains vont baisser les bras lorsqu'ils sont confrontés à une situation dramatique et ne cherchent pas de solution pour s'en sortir. En temps normal, ils finissent clochard ou se suicident. En temps de crise, ils vont sans doute se laisser mourir ou attendre d'éventuels secours qui n'arriveront sans doute jamais.

Certains hommes politiques (de gauche comme de droite) ont la volonté de survivre et de remonter sur la scène politique. Qu'ils aient été condamné, qu'ils aient même été obligé de quitter la France, un jour ils reviennent au pouvoir et sont à nouveau ministre et pourquoi pas Président de la République. Vous pouvez dire ce que vous voulez, il faut quand même un certain courage et beaucoup de volonté pour faire de la politique (ce n'est pas mon cas).

Aurez-vous le courage de survivre, d'affronter l'adversité et de vous battre pour vivre lorsque vous ne disposerez plus d'aucun confort : supermarchés, voitures, électricité, eau courante, etc. ?

Connaître son environnement

J'ai déjà dit dans ce blog qu'il est important de savoir quels sont les risques liés à son environnement, exemple le fait de se trouver à côté d'une centrale nucléaire, de la mer, d'un volcan, d'une entreprise classée Seveso, d'un aéroport, d'un monument important qui pourrait être visé par un attentat, etc.

Mais connaître son environnement, c'est aussi connaître les ressources dont on peut disposer. 

En temps normal, c'est le fait de disposer de commerces à proximité. 

En temps de crise, ça peut être de disposer d'une forêt où on pourrait ramasser du bois, des champignons ou tuer des animaux, d'une rivière dans laquelle on pourrait pécher des poissons, d'un cours d'eau où on pourrait puiser de l'eau potable, de terres agricoles que l'on pourrait cultiver.

Profitez de votre temps libre pour visiter à pied les alentours de votre habitat afin d'en connaître les moindres recoins. Si vous habitez en plein centre ville, essayez de connaître votre ville et les alentours immédiats de celle-ci parce que la connaissance des lieux sera un atout majeur aussi bien pour la survie en ville que pour évacuer celle-ci. Surtout n'oubliez pas qu'en période de crise vous serez sans doute obligé de vous déplacer à pied.

La valeur de l'argent

Ce qu'on considère aujourd'hui comme de l'argent est en réalité une monnaie fiduciaire. Les billets de banque n'ont de valeur que tant vous leur accordez de la valeur. Si un pays se retrouve avec beaucoup de fausse monnaie en circulation ou si le gouvernement lui-même a imprimé trop de billets de banque ou frappé trop de pièces, la valeur de cet argent peut être fortement diminuée. Afin de compenser une forte dévaluation, le gouvernement peut décider de changer sa monnaie ou tout au moins de la réévaluer et imprimer de nouveaux billets : anciens francs - nouveaux francs, anciens euros - nouveaux euros ou retour à une monnaie précédente si l'euro devait être fortement dévalué. Conséquence : votre argent ne vaut plus grand chose.

Lorsque votre argent existe sous la forme d'un métal précieux reconnu à travers le monde comme l'or et l'argent, celui-ci n'a aucun risque d'être dévalué (sauf si on découvre de nouveaux gisements d'or et d'argent).

Autre problème : votre argent en banque n'existe aujourd'hui que sous forme électronique, ce n'est qu'une suite binaire de 0 et de 1. Il est donc à la merci de l'informatique et de ses aléas : hackers, erreurs humaines, pannes informatiques. Lors d'une panne gigantesque qui effacerait les données bancaires, tout ce que vous avez sur vos comptes bancaires seraient effacé instantanément.

Cet aparté pour vous faire prendre conscience que s'il est important d'avoir de l'argent en banque, cet argent reste théorique et à la merci d’événements indépendants de votre volonté. Aussi, gardez conscience que vous ne devez pas dépendre que de l'argent que vous avez sur votre compte bancaire. Il existe d'autres valeurs que l'argent et même d'autres valeurs plus importantes que l'or. Quelles sont ces valeurs auxquelles je fais allusion : vos biens immobiliers ou mobiliers, la santé, les compétences (savoir-faire), un bon relationnel (famille, amis). Si un jour vous perdez tout votre argent, vous pourrez peut-être compter sur vos amis ou sur votre famille pour vous aider. Si vous avez de nombreuses compétences, on fera appel à vous et vous n'aurez pas de mal à trouver du travail, et bien sûr être en bonne santé parce que malade et sans argent, votre cause est perdue.

lundi 13 mai 2013

Les Robinsons Crusoés

Déçu par les 2 premiers Koh-Lanta dont j'espérait que les gagnants de ce jeu seraient de vrais survivants, j'ai proposé à l'époque aux chaînes de télévision un vrai jeu de survie qui se serait appelé "Les Robinsons Crusoés".

Dans "Les Robinsons Crusoés" et contrairement à "Koh-Lanta", pas de jeux de confort, on ne vote pas pour éliminer les plus forts (ceux qui risquent de gagner). Mais je vais plutôt vous expliquer le concept de mon jeu télévisé :

3 personnes se retrouvent chacune sur une petite île déserte et elles doivent survivre pendant 1 mois. Ceux qui n'auront pas abandonné gagneront 10.000 euros. Chaque participant sera seul, ne disposant que d'un couteau. Tout le reste, il devra le fabriquer seul en utilisant les ressources de l'île. A tout moment il pourra appeler à l'aide, disposant d'un appareil de communication. Bien sûr, chacune de ces 3 îles sera truffée de caméras afin de nous transmettre les images en direct.
Chaque participant (ou participante) dispose en France d'un mois pour se préparer à l'aventure. Cette préparation est également filmée.
Le but du jeu est de nous instruire pour que l'on sache quels sont les meilleurs moyens de survivre en conditions réelles. On pourra acclamer les gagnants de ces jeux comme de vrais héros.
D'autre part, une prime de 5.000 euros sera décernée par les téléspectateurs au participant de leur choix. Ce sera la prime pour le chouchou du public et le vote se fera à la fin de la diffusion de l’émission.

Je ne connais aucun jeu télévisé comme celui que je viens de vous décrire. Actuellement le concept tourne toujours autour des rapports sociaux entre un groupe de personnes dans un lieu clos.
J'ai décidé de vous dévoiler ici le concept du jeu télévisé que j'avais imaginé à l'époque parce que peut-être qu'un jour on pourra le voir se réaliser.

dimanche 12 mai 2013

Pourquoi le système économique de la France n'est pas viable

Tout le monde le sait, la France est un pays qui fait fuir les riches et accueille à bras ouvert les pauvres.

Le bouche à oreilles à bien fonctionné.
Si vous gagnez trop d'argent, vous devez vite ouvrir un compte bancaire en Suisse ou dans un paradis fiscal, voire choisir une nationalité qui vous mettra à l'abri du système fiscal français.
Mais si vous vivez dans un pays pauvre comme par exemple un pays d'Afrique, on vous a sûrement dit que vous devriez immigrer en France parce que même si vous ne travaillez pas, vous recevrez quand même de l'argent et que votre loyer peut vous être offert.

Ma mère était commerçante (Bar - Tabac - Presse). Elle travaillait tous les jours de la semaine et elle cotisait beaucoup pour une retraite ridicule. L'un des impôts incluait un prélèvement pour fraude et quand elle disait à l'inspecteur des impôts qu'elle ne fraudait pas, on lui répondait qu'elle n'avait qu'à faire comme tous les autres commerçants, que de toute façon l'Etat avait déjà inclus la fraude dans son système de prélèvement de l'impôt et qu'elle serait bien bête si elle ne fraudait pas un peu.

L'exemple vient d'en haut. Que ce soit nos hommes politiques, les stars du cinéma ou du sport ou encore les directeurs des grandes entreprises, ils ne seraient pas aussi riches s'ils déclaraient tous leurs revenus et s'ils payaient toutes les taxes. 

En France rien ne sert d'être un honnête travailleur. Au contraire vous serez vite encouragé à utiliser les petites ruses qui vous feront économiser de l'argent, voire à travailler le moins possible en recevant un maximum d'avantages que ce soit des allocations familiales ou de la sécurité sociale. Je pense par exemple à tous ceux qui s'offrent des cures thermales chaque année aux frais de la sécurité sociale. Et oui, pourquoi payer pour des vacances quand elles peuvent vous être offertes. 
De toute façon, il y a trop de passe-droits pour les énumérer tous : déplacements offerts, électricité offerte, secrétaire (maîtresse) offerte, logement offert, etc.

Comme tout le monde le sait maintenant, la France vit très au-dessus de ses moyens. Les recettes sont très inférieures aux dépenses, les caisses de l'Etat sont vides et les gouvernements successifs ne réussissent à maintenir la paix sociale que grâce au crédit. Le jour où plus personne ne prêtera de l'argent à la France, le pays s'écroulera et ce sera la révolution : plus d'allocations, plus de services publics, les fonctionnaires ne seront plus payés et les banques seront fermées, la population sera dans la rue et les commerces seront pillés alors que les belles maisons et les belles voitures seront brûlées. 

Ce sera la fin d'une ère artificielle qui ne vivait que dans le mensonge, bienvenue à la réalité ! 
Liberté, Egalité et Fraternité n'étaient que des mots ou bien le rêve impossible à tenir d'un idéaliste. 

samedi 11 mai 2013

ASMC

Site internet : www.asmc.de/fr (paiement possible par Paypal)

Tout le monde connait la qualité allemande. Que ce soit pour les voitures ou pour le reste, acheter allemand, c'est acheter de la qualité car contrairement à la France qui a laissé délocalisé ses usines dans les pays émergents (Chine et autres pays où le coût de la main d'œuvre est bon marché), les allemands ont conservé la majorité de leurs usines afin de produire des produits de bonne qualité plutôt que des produit chinois peu chers mais peu fiables.

Bref, vous pouvez acheter sans crainte sur le site d'ASMC, que ce soit des vêtements, de l'équipement ou autres matériels. La livraison est rapide et vous aurez en cadeau le catalogue papier, un autocollant et des petits bonbons (quoi qu'il est possible que les cadeaux dépendent du montant de votre commande). 
Il n'y a pas que du matériel militaire sur ASMC

Les tailles des vestes allemandes peuvent être exprimées par un chiffre allant de 1 à 20.
En voici la signification :

Taille - Taille en cm  -  Tour de poitrine

 1                                     90 cm
 2                                     95 cm
 3         165-175 cm       100 cm
 4                                   105 cm
 5                                   110 cm
 6                                     90 cm
 7                                     95 cm
 8        175-185 cm       100 cm
 9                                  105 cm
10                                 110 cm
11                                 115 cm
12                                   95 cm
13                                 100 cm
14       185-195 cm       105 cm
15                                 110 cm
16                                 115 cm
17                                 100 cm
18      195-205 cm       105 cm
19                                110 cm
20                                115 cm

Différents types de survivalistes

Tous les survivalistes ne se ressemblent pas.
Je vais essayer ici de décrire les différents types de survivalistes.

1) Le survivaliste qui ne change presque rien à ses habitudes
Celui-là a ajouté chez lui un sac-à-dos de survie (appelé aussi sac d'évacuation d'urgence), quelques provisions de nourriture et d'eau, des armes au cas ou, regarde les informations attentivement afin de déceler les prémices d'une éventuelle catastrophe et bien sûr il a commencé à lire les livres qui parlent du sujet et à regarder sur internet les blogs et les forums dédiés au survivalisme.

2) Le survivaliste qui se prépare à une catastrophe imminente
Il est passé au stade au dessus, puisqu'il a changé ses habitudes, plus de réserves, plus d'armes et de défense de son habitat, peut-être a-t'il même un abri de secours au cas ou il devrait évacuer son lieu de résidence, il est possible qu'il ait aussi fait quelques stocks d'or et d'argent en vue d'une forte dévaluation de la monnaie.

3) Le survivaliste qui vit en autarcie
Cette fois-ci, il s'est presque coupé du monde extérieur, en tout cas il est capable de suffire seul à ses besoins (auto-suffisant), il pourrait se passer du monde extérieur et c'est ce qu'il est prêt à faire au cas ou le monde tel qu'il est imploserait, il ne croit plus beaucoup à la société moderne, il a fait un retour à la nature ou en tout cas à une époque moins industrielle et a adopté une démarche très écologique, gare à ceux qui voudraient lui voler son refuge (ou BAD = Base Autonome Durable).

Un survivaliste n'est pas obligé de passer de l'étape 1 à l'étape 2, voire l'étape 3. Personne ne peut prédire l'avenir et on peut compter sur les chercheurs pour trouver des solutions. Ceci étant dit, les politiciens et l'économie des marchés nous poussent à trouver des solutions rapides aux problèmes actuels sans tenir compte des problèmes futurs et nous épuisons actuellement nos réserves naturelles, ce qui laisse présager un avenir incertain.

Ce blog est destiné à vous informer et c'est mon rôle de vous ouvrir les yeux.
Aussi je vous encourage à cliquer sur ce lien :
http://www.cite-sciences.fr/fr/bibliotheque-bsi/contenu/c/1248130890002/nourrir-le-monde-en-2050-le-defi-de-la-securite-alimentaire/


vendredi 10 mai 2013

Prévoir les catastrophes et se préparer à y faire face

Nier le danger n'a jamais permis de l'éviter !

Le rôle du gouvernement, c'est de rassurer les français afin qu'ils ne manifestent pas trop leur mécontentement.
Le rôle des politiciens, c'est de faire des promesses afin de se faire élire.
Le rôle des dirigeants d'entreprises, c'est de faire le maximum de profits sans souci de l'écologie, de l'épuisement des ressources naturelles de la Terre, de l'intérêt des salariés ou de l'économie de leur région ou de leur pays.
Le rôle de ce blog, c'est de vous prévenir des catastrophes possibles et vous donner des solutions pour y faire face.

Maintenant que les rôles ont été défini et que vous savez à quoi vous en tenir, je vais vous annoncer une bonne et une mauvaise nouvelle :
La mauvaise nouvelle, c'est que le prix des denrées alimentaires va augmenter de plus en plus.
La bonne nouvelle, c'est qu'il y aura de moins en moins d'obèses.

Mon rôle consiste à analyser un maximum d'informations afin d'en extraire des prévisions. 
Evidemment la catastrophe qui nous guette le plus est d'abord une catastrophe économique : inflation, augmentation du chômage, diminution des prestations, augmentation des impôts. Bref, même si le gouvernement souhaite emprunter encore plus, il faudra bien qu'il applique un plan de rigueur parce qu'il sera de plus en plus difficile à la France d'emprunter. Aux Etats-Unis, c'est la FED qui se prête à elle-même, ce qui est quand même le comble.
On ne peut pas nier non plus le risque d'attentats islamistes à cause de notre intervention militaire au Mali.
Quant aux catastrophes naturelles ou accidentelles, elles sont difficiles à prévoir, en tout cas sur une durée raisonnable.

L'euro et le dollar sont condamnés à disparaître

Si l'euro et le dollar sont condamnés à disparaître, il en va tout autrement de l'or et de l'argent. Regardez cette vidéo :


Imaginons que vous avez épargné 100.000 euros pour votre retraite. Mais lorsque vous êtes en âge de la prendre, l'euro a été tellement dévalué qu'il ne vaut plus que 1% de ce qu'il valait avant. Aussi toute votre épargne, soit 100.000 euros de l'époque, ne vaut plus que 1000 nouveaux euros. C'est un peu ce qui s'est passé lorsqu'en 1958 la France est passé des anciens francs aux nouveaux francs. Non seulement cela touchera tous vos comptes épargne mais aussi vos placements en assurances-vie provoquant la ruine et la misère d'une grande partie de la population.

jeudi 9 mai 2013

Vers une famine planétaire ?

Ingrédient essentiel des engrais depuis les années 50, le phosphate, forme minérale du phosphore, a permis l'envolée des rendements agricoles. Mais aujourd'hui, le monde s'achemine vers un pic de consommation. Si le phosphate venait à manquer, les prix alimentaires exploseraient et, avec eux, le nombre d'affamés. D'ores et déjà, l'inégale répartition de cette ressource entraîne des tensions géopolitiques et sociales. Bien qu'il ne puisse être remplacé par aucun produit de synthèse, le phosphate est gaspillé. Peu coûteux, ses dérivés sont employés comme additifs alimentaires ou dans des produits d'hygiène. Faut-il interdire ces pratiques ?

La moitié de la population mondiale meurt de faim alors que l'autre moitié souffre d'obésité.

Depuis la révolution verte, on déverse sur nos champs des engrais à base de phosphate non raffiné comprenant de l'uranium et du cadmium contaminant ainsi nos terres de moins en moins fertiles. Le phosphate déversé dans les champs terminent ensuite sa course dans nos mers provenant le développement des algues vertes. 

Les réserves de phosphate de la Tunisie, du Maroc, de l'Afrique du Sud, de la Chine, de la Floride ou d'Israël s'épuisent inexorablement et sans phosphate il n'y aura plus d'industrie agro-alimentaire.

Pourtant des solutions existent comme l'extraction de phosphore à partir de l'urine ou l'utilisation de biofilm à partir des algues. On peut aussi produire de l'électricité à partir de l'urine.

Il serait temps d'aider les chercheurs à trouver des alternatives à nos engrais industriels !

Et si les banques du monde entier étaient insolvables...

Et si comme le disait l'économiste Max Keiser, les banques du monde entier étaient insolvables.
L'intérêt des banques est de prêter de l'argent afin de percevoir un maximum d'intérêt. Mais comme il s'agit de jeux d'écritures et non d'argent réel, elles n'ont pas besoin d'avoir en coffre les sommes qu'elles prêtent, d'autant plus que dans leurs comptes, les dettes de leurs clients sont des actifs.
Mais qu'arriveraient-ils si tous ceux qui ont placé de l'argent dans leurs banques venaient le retirer en même temps. Il est clair que les banques n'auraient pas les moyens de rembourser leurs clients.
Aussi des règles existent afin de limiter les retraits des clients car une partie de leur argent (le votre, le notre) a été placé en biens immobiliers ou en placement boursier.
On peut facilement imaginer que si tous les clients d'une même banque venaient retirer en même temps leurs économies, ils mettraient par là même cette banque en faillite. Bien sûr il existe une coopération entre les banques (qui pourraient se prêter de l'argent entre elles) mais il suffirait alors de retirer toutes nos économies de toutes nos banques en même temps pour les mettre en faillite.
Les gouvernements pourraient très bien faire marcher la planche à billets et imprimer encore plus de monnaie (c'est ce qu'ils font déjà) mais mettre trop d'argent en circulation, c'est risquer une dévaluation de l'argent. Déjà aujourd'hui le dollar US ne vaut plus grand chose, le prix des matières premières aux États-Unis a augmenté et les américains utilisent de plus en plus de l'or ou de l'argent comme monnaie dans leurs échanges commerciaux. Pour cela, ils disposent de différents formats de lingots dont le lingotin de 1 gramme d'or d'une valeur de 40€ ou $51,50 US.



La monnaie en France :
Avant le 7 avril 1795 : la livre tournois
Du 7 avril 1795 au 31 décembre 1998 : le franc français
Le 27 décembre 1958 : création du nouveau franc, 1 nouveau franc équivaut à 100 « anciens francs »
Depuis le 17 février 2002, l’euro est devenu la monnaie unique de la France

Il faut noter qu'après la Libération, il y a eu 7 dévaluations du franc. Par conséquent le Général De Gaulle n'a eu d'autre choix que de changer la monnaie afin d'établir un franc lourd, le franc de l"époque étant tellement dévalué qu'il ne valait plus grand chose.

Les guerres de religion

Petit aparté sur les guerres de religion.

Tout d'abord je suis pacifiste, donc je me contenterai de me défendre. 
D'autre part, les seules religions qui m'intéressent sont les religions pacifiques comme le Bouddhisme et le Bahaïsme. Des religions qui prônent l'amour et le respect de la vie et qui n'ont jamais prêché le meurtre ou la conquête du pouvoir.

Un survivaliste doit faire tout ce qu'il peut pour survivre et il ne doit pas encourager des religions qui parlent de se faire sauter en emmenant dans la mort un maximum de personnes. 

Hélas, beaucoup de gens ont perdu l'esprit et au nom de leur Dieu, il risquent de déclencher la 3ème guerre mondiale. Si c'est le cas, je demande que les religions qui ont provoqué cette 3ème guerre mondiale soient désormais interdites à jamais sur notre Terre et que leurs livres et tous les objets qui s'y rapportent soient détruits à jamais. Au nom de toutes les victimes des guerres de religions passées, présentes et futures, il faut que cela cesse, il faut à l'avenir empêcher que pareille abomination ne soit jamais plus possible.

Si jamais une nouvelle guerre de religion éclate, je demande à tous les Etats de condamner et de faire disparaître toutes traces des religions qui ont été la cause de cette guerre.

Vous pensez peut-être que je n'ai pas de religion... 
Vous vous trompez, je suis humaniste. 
Ma religion, c'est l'amour des humains parce que je veux que notre espèce (l'espèce humaine) vive en paix et en harmonie avec la nature selon nos lois naturelles.

mercredi 8 mai 2013

La 3ème guerre mondiale aura bien lieu !

Que ce soit le fait des guerres de religions comme le montre la vidéo ci-dessous ou par le simple fait que c'est la seule porte de sortie qui reste aux Etats-Unis pour sortir de la grave crise économique qui secoue la première puissance militaire au monde. Il n'en reste pas moins qu'on se rapproche de plus en plus d'une guerre mondiale (la 3ème) et que nous survivalistes, malgré tous nos préparatifs, ne sommes pas sûr de pouvoir y survivre.


La Russie, la Chine, les Etats-Unis et Israël se préparent déjà à la 3ème guerre mondiale.


Nous sommes tous sur un bateau qui est en train de couler et il n'y a pas assez de canots de sauvetage. Les 2/3 de la population risquent de disparaître  La crise est mondiale et les gouvernements sont incapables d'y faire face. Le génocide est inéluctable.

La ruine des États fera couler du sang et des larmes

Une interview de François de Closets sur notre situation économique et même si l'interview date de fin 2011, les propos sont toujours d'actualité. En fait, même en surveillant l'actualité et en analysant tous les articles, il est très difficile, sinon impossible, de prévoir quand aura lieu l'effondrement de l'économie de la zone euro et de la France. Ce qui est presque certain, c'est que nos gouvernements ont tout intérêt à ne pas affoler la population. D'une part parce qu'ils craignent des mouvements de panique et le retrait massif de l'argent des banques, d'autre part, parce que c'est en faisant des promesses et en rassurant les français qu'ils continueront à se faire élire. Et le premier intérêt d'un politicien, c'est de se faire élire.

mardi 7 mai 2013

L'effondrement économique de l'Europe et des États-Unis est-il inexorable ?

Mes collègues pensent que oui à cause de l'accroissement inexorable de la dette de la plupart des pays européens dont la France et de la dette abyssale des États-Unis mais aussi à cause de la délocalisation des entreprises européennes et américaines vers les pays émergents comme la Chine.

D'exportateur, nous sommes devenus importateur et pour calmer les populations mécontentes qui se voyaient privées d'emplois et de revenus, les gouvernements successifs leur ont octroyé de plus en plus d'allocations, qui faute d'argent, ont été financé par de la dette.
Mitterrand pensait que la paix sociale n'avait pas de prix et il finançait cette paix à grand coup de financements : projets éducatifs, associatifs qu'il payait par des emprunts. Mais n'aurait-il pas été plus sage de garder nos entreprises sur le territoire national afin que chaque français puisse avoir du travail ?
Bien sûr, il aurait fallu taxer les importations et baisser les charges patronales liées au coût de la main d’œuvre en France. Au lieu de ça, on a laissé délocaliser et tout le monde a trouvé normal qu'on ne trouve plus que des produits chinois en France.
Aujourd'hui la Chine possède la plus grande partie de la dette mondiale et peut décider si nos pays ont encore le droit de vivre ou de mourir.
Contrairement à la France et aux États-Unis, le Japon et l'Allemagne, grands perdants de la seconde guerre mondiale, n'ont pas put investir dans de l'armement, faute de quoi, ils ont été obligé d'investir dans les entreprises, ce qui a fait de ces deux pays, les pays les plus fort économiquement et c'est pour cette raison qu'ils s'en sortent actuellement.
Cependant, je suis d'un naturel optimiste, et je pense que si on inverse la tendance en faisant exactement le contraire de ce que les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, ont fait depuis 1981, on a encore la possibilité de s'en sortir.

Il faut arrêter de penser à la paix sociale, parce que de toute façon, bientôt notre monnaie ne vaudra plus rien, l'inflation est à notre porte, et sans emploi, sans argent (ou avec une monnaie qui ne vaudra que le prix du papier sur lequel il est imprimé) la France sera dans une situation bien pire que la situation actuelle de la Grèce ou de Chypre.
Il faut réduire le coût du travail en France, taxer ceux qui délocalise et faire revenir les usines en France pour que les français recommencent à consommer français. 
Il faut plus que des paroles, il faut des actes. L'armement et la guerre ne doivent plus être le principal souci du gouvernement. Il faut arrêter ces dépenses inutiles et utiliser l'armée pour la seule défense de notre territoire.
Il faut recommencer à innover. Nous avons inventé le cinématographe, la bicyclette et la voiture, nous devons inventer de nouveaux produits pour remplacer le pétrole afin de ne plus être dépendant de matières fossiles qui disparaissent inéluctablement.
L'hydroponie n'a pas besoin de dérivés du pétrole. Cette façon de produire à la fois des poissons et des légumes tout en recyclant l'eau est l'avenir de notre agriculture, qu'attendons nous pour se lancer dans la production industrielle. Devons nous assécher nos mers des derniers poissons restants ou importer massivement des pangas du Vietnam ?
Pour moi, le déclin de la France n'est pas concevable. Tant que nous aurons notre mot à dire, tant qu'il y aura des hommes de bonne volonté et tant que le gouvernement peut encore agir, il n'est pas trop tard pour faire marche arrière, pour relancer une agriculture responsable et écologique, pour relancer une industrie moribonde, pour innover en créant de nouveaux produits.

Comme disait notre ancien président Valérie Giscard d'Estaing en 1970 : la France n'a pas de pétrole, mais elle a des idées. Alors prouvons-le !

Votre sac de survie

J'en ai déjà parlé 2 fois sur ce blog, mais je vois tellement de choses sur les forums à propos du sac de survie (ou sac d'évacuation) qu'une petite mise au point s'impose.

Imaginez que vous devez évacuer en quelques minutes parce que votre immeuble est en feu, ou l'immeuble voisin vient d'être soufflé par une explosion due au gaz ou à une bombe ou encore votre quartier vient d'être envahi par des manifestants en colère qui cassent et brûlent tout sur leur passage (exemple émeutes à Londres en 2011). Bref, quelle que soit la raison, vous n'avez que quelques minutes pour prendre votre veste, un sac à dos et vous enfuir.

Moi, je l'appelle sac de survie. Certains l'appellent BOB (Bug Out Bag) ou sac d'évacuation. Mais quel que soit son nom, il doit répondre à une seule règle : vous permettre de survivre les premières heures qui suivent une catastrophe, le temps que les secours arrivent ou que vous trouviez un abri.

Tout le monde connait la règle des 3 : on ne peut pas survivre plus de 3 minutes sans respirer, 3 jours sans boire et 3 semaines sans manger.

Pour survivre, il est impératif de pouvoir boire, manger et se protéger.

Et vous devez savoir aussi que déshydraté, il est impossible d'avaler de la nourriture. Donc la première chose est d'emporter de quoi boire et le plus simple est d'amener avec soi une bouteille d'eau. Problème, les bouteilles d'eau, ça peut être lourd à porter et vous devez pouvoir vous déplacer rapidement à pied, donc il vous faut impérativement un sac à dos. Si possible un sac à dos avec plusieurs poches. Pensez que les routes seront sûrement bloquées, alors oubliez l'évacuation en voiture.

Dans ce sac à dos, vous placerez une ou deux bouteilles d'eau. Quelque chose à manger pour reprendre des forces, genre barres de céréales ou tubes de lait concentré. Ne prenez rien qui nécessite une cuisson ou de l'eau.
Un décapsuleur et un ouvre boite vous permettra d'utiliser les boissons et les boites de conserve que vous trouverez en chemin.
Un couteau sera d'une grande utilité pour couper et vous protéger.
Une trousse de secours pour parer aux petites et grandes blessures ainsi qu'un désinfectant.
Une lampe de poche. De quoi allumer un feu (briquet, allume-feux). Un sifflet pour se signaler.
Une couverture de survie (ça ne prend pas de place) pour se protéger du froid.
Éventuellement une gamelle, des produits de toilettes puis quelques autres objets que vous jugez nécessaire à votre survie comme une paire de lunettes.

Notez que l'allume-feux Firesteel (en rouge entre le briquet et le couteau de poche) possède un sifflet. Ah, j'oubliai, j'ai quelques objets dans la gamelle Quechua

J'ai regroupé sur la photo tous les objets qui doivent être emportés dans un sac à dos mais vous pouvez le compléter à votre guise. Ceci étant lorsque le moment sera venu de l'utiliser, je pense que vous le compléterai par un ou 2 objets supplémentaires comme un K-Way, des lunettes de soleil ou encore un livre.

lundi 6 mai 2013

Nous avons testé les rations de survie

Ci-dessus, des rations alimentaires provenant de www.stockalimentaire.eu

Mon fils de 4 ans a adoré le Weizenriegel Compact Ration BP-5 (en blanc sur la photo). Ma fille et ma femme aiment, mais sans plus. Quant à moi, je trouve ça bon, mais un peu sec.

J'ai trouvé la soupe aux pommes de terre (bol vert sur la photo) un peu trop salée mais elle est bonne et on peut faire 10 litres de soupe avec la boite Emergency Food. Mon fils n'a pas voulu goûter à la soupe (mais il ne mange jamais de soupe). Ma femme et ma fille ne sont pas intéressées par les soupes.
En fait, je n'avais pas mis assez d'eau chaude avec la poudre. Si on met 2 cuillères à soupe de poudre dans un bol ou 3 petites cuillères à soupe dans un bol et qu'on le remplit d'eau chaude, on obtient une soupe de légumes qui n'est pas trop salée tout en étant assez nourrissante.

Par contre le Roggen-Vollkornbrot (pain de seigle complet, couleur marron sur la photo) nous pose un problème. Nous n'aimons pas le goût des farines complètes. La seule fois ou j'ai fait des crêpes à la farine de sarrasin, personne n'a voulu en manger et j'ai été obligé de les jeter. On a tous goûté au pain de seigle complet et sans nier les qualités nutritives de cet aliment, nous n'avons pas aimé et je compte donner la boite à l'un de mes collègues de travail.

Conclusion : avant d'acheter de grandes quantité de nourriture, achetez en de différentes sortes en petites quantités et n'attendez pas une catastrophe pour les goûter car il serait dommage que vous ne sachiez pas les utiliser ou que vous n'en aimiez pas le goût. Concernant la soupe de patates, vous pouvez prendre la quantité de poudre que vous souhaitez et y ajouter de l'eau bouillante (vous n'êtes pas obligé de préparer les 10 litres de soupe en une seule fois).

dimanche 5 mai 2013

Des réserves alimentaires pour survivre

 
Ci-dessus, des rations alimentaires provenant de www.stockalimentaire.eu
Je vais en essayer quelques unes et je vous donnerai mes impressions sur ce blog

N'oubliez pas la règle des 3 : on ne peut pas survivre plus de 3 minutes sans respirer, 3 jours sans boire et 3 semaines sans manger. Lors d'une pandémie, l'armée peut vous obliger à rester 90 jours (3 mois) chez vous sans sortir, le temps que le risque de contamination soit écarté. Lors de la dernière guerre mondiale, on manquait cruellement de nourriture et mon père (recherché par les allemands) a été obligé de manger du rat.
Donc l'une des premières règles pour survivre est : faire des provisions de nourriture.

J'ai fait différents tests : ne manger que du riz pendant une semaine, que des boites de conserve pendant 1 mois et aussi ne manger qu'un repas par jour pendant 1 mois. Ce qui ressort de ces différents tests, c'est que si nous ne gardons pas une alimentation équilibrée, on finit par être malade. 

Je vous ai déjà parlé dans ce blog des boites de conserve et aussi de mes boites de conserve préférés : les boites de sardines à l'huile. Maintenant je vous encourage à commencer un petit stock de réserve de nourriture (même si vous habitez dans un petit appartement). Ce petit stock de nourriture doit être le plus varié possible : riz, pâtes, boites de conserve, fruits secs, céréales, repas lyophilisés comme les soupes déshydratées.

Survie signifie aussi rationnement. Depuis hier, je ne mange plus le soir mais je bois une tisane avec du miel. Le matin : petit déjeuner avec céréales et à midi : repas quasi normal. Je ferai ce régime pendant 3 mois, ce qui est la durée d'une quarantaine en cas d'une pandémie. Un survivaliste doit connaître la faim et savoir ce que son corps est capable d'endurer.