mardi 14 mars 2017

Comment survivre en ville

Un journaliste m'a contacté pour une interview sur le thème "Comment survivre à Paris en cas de danger majeur". Je lui ai donné mon numéro de portable mais comme je n'ai pas eu de réponse, j'en profite pour traiter ici le thème plus généraliste de la survie en ville.

Tout d'abord, je répète une nouvelle fois que vous ne devez pas vous promener en ville avec un couteau, une hache ou une arme à feu. Laissez-cela aux islamistes.
Même le couteau suisse pourrait vous êtres confisqué par les forces de l'ordre à moins que vous ne puissiez justifier de son utilité pour votre travail. Exemple : il est normal qu'un voyou se balade avec une lame, un braqueur avec une arme à feu et un islamiste avec une hache ou un explosif.

Vous pouvez d'ores et déjà vous mettre au Systema. Il s'agit d'un art de survie russe vous permettant de vous défendre contre un ou plusieurs agresseurs armés ou non. Rassurez-vous, le Systema est parfaitement légal et sa pratique va faire de vous une meilleure personne. 
Cet art martial russe est basé sur la décontraction et la respiration. Aucun autre art martial ou sport de combat ne ressemble au Systema hormis peut-être le Ju-jitsu. Les progrès en Systema sont rapides mais l'entrainement n'a pas de fin. Les pratiquants apprennent à ne plus avoir peur de donner et de recevoir des coups ou de combattre au sol, même contre des adversaires armés. 
Pour plus d'information sur le Systema, rendez-vous sur mon blog : http://france-systema.blogspot.fr
Notez que les personnes extérieures au Systema ne comprennent pas toujours pourquoi on paye pour recevoir des coups. Ma femme m'a dit qu'elle pouvait me frapper gratuitement si je le désirais.

Je conseille également de vous inscrire dans une salle de sport. Cela vous fera toujours du bien de muscler votre corps (sans excès). Notez que lorsqu'on pratique le Systema, on muscle le tronc, les ligaments et les tendons, ce qu'on ne muscle jamais dans une salle de Fitness.

Avec la pratique du Systema et la musculation ou le cardio dans une salle de sport, vous avez déjà de bons atouts entre vos mains pour survivre à une attaque en ville.

Certains recommandent de s'entrainer à tirer dans un club de tir. Pourquoi pas. Mais comme vous n'avez pas le droit d'être armé, je ne suis pas sûr que savoir tirer vous servira beaucoup. Enfin, qui peut le plus, peu le moins.

Je recommande toujours d'être passé par un stage de secourisme. Ce sera non seulement utile pour vous mais aussi pour les autres personnes qui seront blessées et que vous pourrez sauver.

Vous pouvez aussi éviter de prendre des risques en évitant les manifestations, matchs de foot et autres lieux à risque. L'un de mes amis africains m'a dit que les blancs sont des victimes désignées surtout quand ils se baladent la nuit. On agressera rarement un noir ou un arabe parce qu'on sait qu'il va se défendre alors qu'un blanc ne se défend que rarement.

Vos agresseurs sont des extrémistes comme certains musulmans que l'on appelle intégristes, des gauchistes comme les antifas (bandes de casseurs étiquetés socialistes) ou de simples voyous qui voient en vous une victime potentielle.

Ces recommandations étaient valables pour la vie de tous les jours.

Concernant un risque majeur, il faut bien sûr écouter les recommandations des autorités. Mais en règle générale, vous devez rester où vous êtes ou rentrer chez-vous (tout dépend de la menace) et rester à l'écoute des informations sur une chaine publique ou une radio publique comme France inter ou France info. On évite de surcharger les réseaux de télécommunication. Si appel téléphonique, faites court ou envoyez un SMS.
Je vous recommande aussi ce site : http://www.gouvernement.fr/risques

Notez que vous pouvez toujours avoir quelques réserves d'eau et de nourriture.

Vous pouvez tenir 3 minutes sans respirer, 3 jours sans boire et 30 jours sans manger.

La France est actuellement l'un des 6 pays les plus dangereux d'Europe.

pays européens à risque

Thierry Cumps
Diplômé en sécurité et secourisme CQP APS, ERP1, IGH1, SSIAP1, équipier de 1ère intervention, AFPS et SST. Titulaire de la carte professionnelle des agents de sécurité. Diverses habilitations (palpation, fouilles, etc.). Ancien sous/officier de l'armée de l'air, titulaire du CAM.

Article 122-5 du code pénal
N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte.
N'est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l'exécution d'un crime ou d'un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu'un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l'infraction.

Article 122-6 du code pénal
Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l'acte :
1° Pour repousser, de nuit, l'entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité ;
2° Pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence.

Article 122-7 du code pénal
N'est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s'il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace.

1 commentaire:

  1. Bien heureux sont ceux qui ont un endroit sûr où évacuer et bien portant ceux qui arrivent à deviner le moment exact où l'on doit/peut encore partir...
    Sinon, personnellement, je pense qu'à un moment il faut faire preuve de désobéissance civile : en moto, j'ai toujours ma foxlabs dans la poche du blouson et à pied, même au boulot, ma petite sabre red à portée de main... Tant pis pour l'illégalité de la chose, ma défense et la défense de mes biens passe avant une éventuelle misérable infraction... Il faut arrêter de culpabiliser ! Quand au couteau, cela reste un outil, une tradition française d'ailleurs. Cela ne devient une arme que dans les mains de malfrats.

    RépondreSupprimer